CC Aoustin
Peinture grand format
06 25 68 55 35
cc.aoustin.us

Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?
C’est le travail qui m’a trouvée, pour être honnête ! Mon mari et moi dirigeons ensemble une agence de photographie, Studio Aoustin. Un jour, il vient me voir avec un besoin spécifique pour une séance photo, un fond peint à la main. Je n’avais pas touché un pinceau depuis longtemps et c’était tellement GENIAL!
Plusieurs fonds peints à la main plus tard, j’ai été invitée à rejoindre un collectif d’artistes, “Les Ateliers de la Boucle”, en tant qu’artiste peintre. Très peu de gens peuvent accrocher chez eux une toile de 3 mètres sur 2 mètres. J’ai donc créé de plus petites pièces pour notre événement “Portes Ouvertes” de nos ateliers d’artistes. À la fin des deux jours, j’avais vendu deux toiles et reçu une commande. Ceci a été déterminant dans ma décision de lancer CC Aoustin, studio spécialisé dans la peinture d’art et les fonds peints à la main. J’ai passé la plus grande partie de ma vie à hésiter à poursuivre une carrière d’artiste. Bien que l’art fasse partie intégrante de moi en tant que photographe, ce n’est pas la même chose que de peindre une toile. Maintenant, je peins sans réserve !

Continuez-vous de vous former ?
Je cherche toujours quelque chose de «nouveau» à apprendre, c’est ma nature curieuse. En tant qu’artiste, je ne pense pas que l’on puisse s’arrêter d’apprendre. Qu’il s’agisse d’un cours formel ou d’apprendre d’autres artistes, le besoin créatif est TOUJOURS là pour inventer et réinventer. Si vous voulez rester pertinent, vous êtes obligé de le faire. Il n’y a pas de choix.

Racontez-nous vos débuts.
Depuis mon enfance, j’ai été entourée par l’art. Mon père était portraitiste, mais sa carrière principale était dans la publicité. Ma mère est une couturière qui a travaillé avec des créateurs de l’industrie de la mode. Ils ont créé tous les jours. L’encouragement était toujours là. C’était incessant.
Jeune adulte, j’ai fait mes études en psychologie, car l’esprit humain m’a également fasciné. Cependant, le besoin de créer étant toujours présent, j’ai aussi pris une option Beaux Arts. Quand vint le temps des études supérieures, j’ai découvert l’art-thérapie et j’ai alors pu marier les deux choses que j’aimais. J’ai fait une maîtrise au prestigieux programme de NYU – New York University, lancé par l’une des fondatrices de l’art thérapie, Edith Kramer. Ce fut une période de grande croissance artistique pour moi. L’art était plus qu’un produit ou un chef-d’œuvre visuel. Le processus de fabrication est devenu tout aussi important, voire plus important. Derrière chaque œuvre se cache une histoire. Et là réside la réelle pertinence, c’est un morceau de soi.
Cependant, une fois que j’ai commencé à travailler dans le monde réel en tant que art-thérapeute, l’art a été écarté. Mon mari m’encourageait, mais je voulais poursuivre autre chose. J’avais un roman en préparation, et je me suis inscrit à des cours d’écriture au Sarah Lawrence College jusqu’à notre déménagement en France en 2011. J’ai pris la décision d’arrêter de pratiquer l’art thérapie et de poursuivre mes autres passions, qui m’ont conduit là où je suis aujourd’hui.

Quelles sont vos ambitions pour le futur ? (proche ou lointain)
Je veux qu’une de mes pièces soit exposée au Tate Modern, à Londres. Quand cela se produira, je serai heureuse (rires).

Quels sont vos clients type ?
Mes clients viennent du secteur privé et des entreprises, soit par le biais du Studio Aoustin, pour ses fonds personnalisés peints à la main, soit par CC Aoustin, pour les œuvres d’art.

Facebook page: CC Aoustin
Instagram: https://www.instagram.com/ccaoustin/
Site web: https://cc.aoustin.us/